AMAP
de la Goutte d’Eau

Lettre d’Alimea Janvier 2011

jeudi 23 juin 2011 par Francine

Troisième cagette qui part le 30 décembre pour vous être distribuée dans la première semaine de janvier avec 4 fruits dans l’assortiment : 1 kg de citrons limes, 2 kg d’avocats, 3 kg de kiwis et 4 kg de clémentines, les dernières de la saison.

La récolte de clémentines a été sauvée. Pas de pertes liées au gel cette année mais c’est très juste : Le temps a été suffisamment beau entre novembre et décembre pour nous permettre de ne pas prendre de retard sur la cueillette puisque les possibilités de ventes étaient là (nous « stockons » les clémentines comme les autres agrumes arrivés à maturité sur l’arbre).

Nous savons par expérience que les arbres qui protègent mal la récolte (les moins feuillés, les plus petits) et les bas fonds où s’accumule le froid sont à ramasser en priorité. Au 17 décembre, lever du jour le plus froid - pour l’instant - (minima à – 5 ° C), les parties des vergers les plus exposées au froid étaient terminées et ne restaient que les vergers proches de la mer, les mieux abrités du gel.

Comme partout le froid est précoce cette année, même s’il ne s’installe pas durablement sur la zone côtière de la Corse. Nous ne serons pas confortables dans notre tête pour les mois d’hiver qui nous restent à passer : les avocats rescapés, les citrons, les oranges, les pomelos, les kumquats, soit la plus grosse partie des récoltes, sont sur les arbres et doivent encore traverser tout janvier et février, les mois les plus froids de l’année. La neige, qui a déjà effleuré la plaine, peut venir ajouter du poids aux récoltes sur les arbres et casser la végétation.

Premiers avocats. Combien y en aura-t-il encore ? Le verger a été endommagé par le coup de vent du 9 décembre. Les avocatiers qui sont très hauts ont été pris par les rafales qui ont fait chuter, éclater les fruits contre les branches, arracher des charpentières. Un vrai massacre et le gros de la récolte s’est retrouvé par terre. Toutes les variétés, précoces comme tardives évidemment touchées. Impensable de récupérer les fruits à terre. Vu la hauteur de chute ils sont mâchés. David Ceccoli estime qu’il a perdu sur cette journée 80 % de sa récolte. Heureusement il a plusieurs cordes à son arc. Les autres productions ont été peu touchées, chez lui et chez les autres producteurs de la coop.

Malgré tous ces coups durs, les chantiers ne s’arrêtent pas dans les vergers, on est déjà passé à la suite, on travaille déjà aussi aux récoltes à venir, issues de fleurs encore enfouies dans les bourgeons. Il faut commencer à dégager la casse, nettoyer et penser à la taille, travail qui va s’échelonner dans tous les vergers de l’hiver au printemps et même au delà pour les pomelos car on attend de les avoir récoltés pour les élaguer. Les noisetiers commencent déjà leur floraison.

Pour aérer un peu ma lettre deux belles photos, nées de l’inspiration de cette fin décembre, mes citrons saucissonnés : le lime à peau jaune et jus encore vert

le citron jaune pas mûr et à peau verte et jus jaune.

Brigitte


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 315236

Site réalisé avec SPIP 1.9.1 + ALTERNATIVES

RSSfr

Creative Commons License