AMAP
de la Goutte d’Eau

Lettre d’Alimea mars 2010

vendredi 21 mai 2010 par Francine

Bravone, le 12 mars 2010, Bonjour à tous et à toutes,

Premiers pomelos et enfin les premiers avocats dans la cagette de mars. Pomelos cueillis le jour même chez M Dumont, ils ont été remontés dans la matinée. Avocats que nous avions réservés de la cueillette du week-end dernier pour les accompagner. Avec le mauvais temps de cette semaine la cueillette des kumquats, très sensibles à l’humidité n’a pu être réalisée dans les temps…

Certains fruits, notamment dans les avocats auront peut-être un dépôt de pruine noire : c’est de la fumagine, un champignon se développant sur le miellat (excréments sucrés) sécrété par les insectes piqueurs (le plus connu est le puceron, ici il s’agit de cicadelle et cochenille) . La présence de fumagine ne présente aucun caractère de toxicité, elle ne nuit absolument pas à la conservation et elle s’élimine facilement avec un chiffon ou une éponge légèrement humide.

En magasin on ne trouve pas de fumagine sur les fruits car ce défaut est interdit par les règles de normalisation. Les fruits sont apprêtés (lavés et souvent cirés) et une part des fruits est mise au rebut pour défaut d’aspect.

Nos avocats vous arrivent, au naturel, en direct du verger, sans manipulation, ni multiplication des étapes de livraison, tripotages pour choisir, qui tous nuisent à leur bonne évolution et amènent la filière à ramasser des fruits de plus en plus verts et insipides. Vous pouvez les laisser évoluer sans risque jusqu’au maximum de leur maturité et (re-)découvrir le goût des avocats à la chair ni noircie ni caoutchouteuse mais fondante. Ce stade est atteint quand la peau s’épluche sans couteau. Bon appétit !

La neige au bord de la mer

La saison des oranges est derrière nous, déjà ! Avec le climat d’hiver très changeant et des alertes au froid, M Dumont a accéléré la cueillette par peur du gel. C’était le bon choix et la récolte était juste terminée quand est la neige est tombée sur les vergers d’agrumes le vendredi 12 février. Depuis nous avons eu un deuxième épisode de neige, beaucoup plus médiatisé car les quantités de neige ont été très exceptionnelles en moyenne et haute montagne mais plus limitées dans les vergers le mardi 9 mars.

La neige est restée dans les vergers une journée en février et quelques petites heures en mars où elle a cédé le pas très vite à la pluie.

Pas de dégâts sur la structure des arbres dans les vergers bio, situés à basse altitude. Mais je ne chante pas la même chanson pour les arbres de mon potager du village (300 m d’altitude) où vieux citronniers et clémentiniers ont besoin d’urgence d’une taille de rénovation car une partie des charpentières a cassé sous le poids d’une neige lourde qui s’est collée aux feuilles et aux branches. (Idem pour les oliviers abandonnés et chênes verts / chênes lièges du maquis dont les branches feuillées écroulées dans la neige ont nourri les célèbres vaches corses de leur feuillage pendant les quelques jours où il n’y avait que çà d’accessible).

Sur les fruits encore non récoltés l’incidence de la neige elle-même est faible (même au village !!) car elle n’a pas été suivie de gel.

Le froid début janvier et l’accumulation de pluies en février ont été plus dommageables avec des chutes de fruits importantes pour les kumquats suite à éclatement et pourriture (le seul défaut de cette espèce d’agrume par ailleurs très rustique) mais aussi dans une moindre mesure pour les pomelos.

Pour les variétés de fin de saison d’avocats, nous attendons le diagnostic lorsqu’on arrivera à la maturité fin avril-mai : les variétés tardives sont de souche différente, plus exotiques et notablement plus sensibles au froid. Leur arrivée à maturité se fait parfois mal après un froid exceptionnel, les fruits devenant cartonneux après cueillette au lieu de mûrir. Verdict au moment de la cueillette de l’échantillon de test avant récolte ; Nous espérons que l’échantillon évoluera normalement et que David pourra cueillir l’ensemble du verger.

Pour en revenir à la neige en bord de mer, c’est une vision que je connais pour le troisième hiver en 16 années en Corse. Nous avons déjà vécu une mauvaise expérience fin décembre 1996 avec de la neige en quantité et collante puis qui avait en plus gelé et pris en masse sur les arbres. Nous avions perdu 50 t de clémentines en une nuit et le verger avait mis plusieurs années à se reprendre et produire normalement.

Les orangers sont jeunes et étaient bien chargés cette année => avoir récolté avant la neige de 12 février a peut-être bien sauvé les arbres de casse et branches vrillées, fragilisées : le poids de la neige rajouté à celui des fruits aurait été de trop.

Les agrumes sont en retard cette année et tardent encore un peu à sortir du repos végétatif. Le gros chantier de taille est en cours pour les espèces qui ont déjà été récoltées.

Bien cordialement, Brigitte

Lettre d’avril

Alimea


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 319180

Site réalisé avec SPIP 1.9.1 + ALTERNATIVES

RSSfr

Creative Commons License